Proust Lu

Une œuvre de Véronique Aubouy

Lecture filmée de A la Recherche du Temps perdu, de Marcel Proust.

Huit volumes : Du Côté de chez Swann ; A l'Ombre des jeunes filles en fleur ; Le Côté de Guermantes, 1 ; Le Côté de Guermantes, 2 ; Sodome et Gomorrhe ; La Prisonnière ; Albertine disparue ; Le Temps retrouvé.

Lecture de textes liés à La Recherche

Textes préparatoires : Jean Santeuil ; Contre Sainte-Beuve ; Matinée chez la Princesse de Guermantes.
Correspondance.

  • Durée à ce jour : 116 heures
  • Durée estimée de l'œuvre finie : 150 à 200 heures
  • Durée de travail à ce jour : 21 ans
  • Durée du travail estimée : de 1993 à 2050 environ
  • Nombre de lecteurs à ce jour : 1200
  • Nombre estimé de lecteurs : 1500 à 2000
       lecteur409Damien Truchot, lecteur n°409

« Je fais lire « A la Recherche du Temps perdu » devant ma caméra depuis le 20 octobre 1993. C'est une action et une situation propre à ma vie. Tous les mots de La Recherche sont lus à voix haute devant ma caméra. Il faudra des dizaines d'années pour tous les enregistrer. Un engagement pour la vie.
Je filme des personnes de tous horizons, de toutes générations. En tous lieux et à toutes saisons. Les lecteurs lisent dans l'ordre. Le choix des lecteurs se fait au gré de rencontres, de voyages, de recommandations. Et il y a mes proches. Ce film est aussi une autobiographie.
Chaque lecteur est libre de se mettre en scène. Chaque lecture (environ
deux pages) est un portrait. Celui que je filme prête son visage et sa voix au narrateur qui n'en a pas. Un télescopage entre l'écrit et l'oral. Par le rythme de sa lecture, par les pauses qu'il marque, il dévoile un temps qui lui est propre. Un temps qui le définit comme personne. « Proust Lu » est une somme d'actions et de mémoire. Dans la répétition « ad vitam » de ce geste (appuyer sur le bouton record, geste fait à ce jour 990 fois), se trouve mon temps à moi. Je décline cette action comme on respire, comme on mange.
C'est plus une liberté qu'une utopie, c'est me prouver que cette œuvre est une oeuvre impossible. Ce qui anime ce travail, comme ce qui animait Proust, c'est la conscience d'une aliénation.
Encore 30 ans pour en avoir fini. Je rêve du jour où je n'y arriverai pas... »

Véronique Aubouy, 2007


aubouy proustant

« A la Recherche du Temps perdu » de Marcel Proust

    • Du Côté de chez Swann
    • A l'Ombre des jeunes filles en fleur
    • Le Côté de Guermantes, 1
    • Le Côté de Guermantes, 2
    • Sodome et Gomorrhe
    • La Prisonnière
    • Albertine disparue
    • Le Temps retrouvé

(en rouge : tomes déjà enregistrés)

Extrait de la lecture d'Angeline Tintant, lectrice n°555

Voir d'autres extraits de « Proust Lu »

« Les lectures, par exemple, c'est extraordinaire. Finalement, je crois que ce qu'il y a de plus extraordinaire à filmer, ce sont des gens qui lisent. Pourquoi aucun cinéaste ne le fait-il ? Filmer quelqu'un en train de lire, ce serait déjà beaucoup plus intéressant que la majorité des films qui se font. Et pourquoi ne ferait-on pas ça à la télévision, maintenant surtout qu'on ne lit plus du tout »
Jean-Luc Godard, 1967

 livre ouvert250

Repères chronologiques

« Proust lu », depuis 1993

Ce travail a été montré pour la première fois après l'achèvement du premier tome « Du Côté de chez Swann » (20 heures de film) à l'Institut français de Ljubjana en Slovénie. Depuis, il est régulièrement montré dans des durées de film qui augmentent toujours.

  • Institut culturel français à Ljubjana, Slovénie, avril 1999. Installation vidéo, durée du film : 20 heures.
  • Institut français de Budapest, Hongrie. janvier/février 2001. Installation vidéo, durée du film : 20 heures.
  • Biennale d'art contemporain de Lyon, 2001. Deux installations vidéo, 30 heures.
  • Festival du Belluard à Fribourg, 2001. Projection en continu, 30 heures.
  • Le livre et l'art 2002. Lieu Unique à Nantes. Projection sur 3 jours, 30 heures.
  • Biennale d'art contemporain de Sélestat 2003 (septembre/octobre 2003). Installation au Frac Alsace, sculpture et vidéo, durée du film : 43 heures et 45 mn.
  • « Eternelles Vanités », Juin/ septembre 2004 à la Fondation Guerlain.
    Installation sculpture, photo et vidéo, durée du film : 50 heures.
  • Symposium : « The Impact Of Proust » à Bellagio, lac de Côme. Du 6 au 12 septembre 2006. Conférence sur « Proust lu » et projection d'extraits de sur
    le thème l'appropriation.
  • Espace Khiasma, les Lilas. « Proust Lu, 60 heures », projection en continu du 11 au 14 mai 2007.
  • Villa Médicis, Rome. « Proust Lu, 66 heures ». Projection en continu du 6 au 9 septembre 2007. Invitation de la Fondation Mouvante pour la Nuit Blanche.
  • « Ondulations », Lac de la Roche qui boit. Projection des trois dernières heures de « Proust Lu » sur un écran sur l'eau.
  • Espace Khiasma, les Lilas. « Proust Lu, 75 heures ». Projection en continu du 24 au 27 avril 2008.
  • Festival international de cinéma de la Rochelle. Projection de « Proust lu, 77 heures », du mardi 2 juillet au samedi 5 juillet 2008.
  • Galerie de l'Ecole nationale d'arts de Lorient. Projection de « Proust Lu, 77 heures » du mardi 9 décembre au vendredi 19 décembre 2008.
    Performance : « Véronique Aubouy tente de résumer « A la Recherche du temps perdu » en moins d'une heure »
  • « Proust Lu, 50 Variations ». Projections dans les communes de l'agglomération de Rennes Métropole de Mars 2009 à Juin 2009
  • « Temps perdu/ Temps retrouvé », Exposition personnelle aux Champs Libres, Rennes du 17 février au 15 mars 2009. Restitution des 50 Variations tournées à Rennes Métropole d'octobre 2007 à octobre 2008.
  • Force de l'art 02. Grand Palais à Paris du 23 avril au 1er juin 2009. Installation « Proust Lu, 80 heures »
  • 15e Salon du Livre Francophone de Beyrouth, Projection de Proust Lu, 82 heures, du 24 octobre au 2 novembre 2009.
  • Proust Lu, 89 heures (et quelques minutes). Festival Ritournelles, Théâtre Oara, Molière scène d'Aquitaine, Bordeaux, du 10 au 21 novembre 2009
  • Hors du commun, Exposition collective du 18 juin au 25 septembre 2010, Abbaye aux Dames, Caen
  • (Conversations intimes), Exposition collective du 19 juin au 31 octobre 2010, Musée départemental de l'Oise de Beauvais
  • 14 septembre / 27 novembre 2011 Éffacements visibles Proust Lu, tome 3: Le Côté de Guermantes au Musée d'art et d'histoire de Saint-Denis exposition d'oeuvres de la collection départementale de Seine-Saint-Denis
« Les lectures, par exemple, c'est extraordinaire. Finalement, je crois que ce qu'il y a de plus extraordinaire à filmer, ce sont des gens qui lisent. Pourquoi aucun cinéaste ne le fait-il ? Filmer quelqu'un en train de lire, ce serait déjà beaucoup plus intéressant que la majorité des films qui se font. Et pourquoi ne ferait-on pas ça à la télévision, maintenant surtout qu'on ne lit plus du tout »

Jean-Luc Godard, 1967